Les orchidées sauvages se classent en grandes familles, dont je vous présente quelques spécimens ici. Elles sont en pleine floraison en mai et nous offrent cette année un festival de couleurs. Dans le Quercy les zones de causses, sèches, nous offrent de très nombreuses espèces. Ces fleurs sont très discrètes, on ne les voit que si on les cherche, hormis les vedettes qui poussent en abondance au bord des routes et même dans les jardins. La plus connue est sûrement l'orchis pyramidal, avec son rose franc : il y en a partout en ce moment ! 

Orchis pyramidal

Elle apparaît sous diverses nuances, comme ce parme, mais en la regardant de plus près pour choisir mes photos j'ai cru rêver : on croirait voir un petit visage fantômatique dans la fleur ! 

Orchis pyramidal détail

Plus discrète : l'orchis verdâtre que j'appelle à tort "vanille", car il dégage une légère odeur parfumée si l'on approche ses narines...  

Orchis verdâtre

De près, on peut admirer son long éperon et ses nuances nacrées. 

Orchis verdâtre détail

Voici l'orchis pourpre : 

Orchis pourpre

Il peut être assez grand selon les zones, ses fleurs sont ravissantes : 

Orchis pourpre détail

Ses couleurs peuvent légèrement varier, et donnent des envies de peindre ! 

Orchis pourpre détail 2

Changeons de famille pour les ophrys, qui ont un labelle très développé qui imite souvent un insecte, pour favoriser sa pollinisation. Ici, c'est l'ophrys bécasse : 

Oprhys bécasse

Son labelle ressemble à un oiseau qui s'envole. 

Ophrys becasse détail

Dans la famille des sérapias, voici le sérapias à long labelle : 

Sérapias à long labelle

De près on dirait qu'il tire la langue ! 

Sérapias à long labelle détail

Dernière famille d'orchidée pour aujourd'hui : le céphalanthère, ici celui à longues feuilles : 

Céphalanthère à longues feuilles

Le nom de cette famille d'orchidées vient de la forme en crâne de sa fleur : on dirait un petit casque. 

Céphalanthère à longues feuilles détail

Les orchidées sauvages sont une espèce protégée, il ne faut pas les cueillir même si c'est tentant tant elles sont jolies ! Si vous en avez dans votre jardin, épargnez-les lors des tontes, pour leur permettre de se reproduire.

J'espère vous avoir intéressés avec cet article et vous avoir incités à ouvrir les yeux lors de vos prochaines balades, car il y a des orchidées sauvages dans toutes les régions. A très bientôt dans l'atelier de Loucat et ses chats !