L comme Laburgade

Ce tout petit village se situe sur le causse de Lalbenque, au-dessus de Cahors. Les champs sont tout secs, on trouve beaucoup de murets de pierres et des gariottes. Dans un milieu aussi sec, l'eau est rare et précieuse. Il est donc absolument surprenant de constater que les nappes phréatiques sont proches de la surface, voire affleurantes. Dans ce village, de très nombreuses résurgences ont amené les habitants à construire des puits... mais un par famille !

P1140191

C'est ainsi que 13 puits sont apparus pour la plupart le long de la "route des puits", une vision incroyable et unique, qui fait réfléchir sur l'individualité des personnes, y compris dans une si petite communauté... Sur la photo on en voit 8. Le résultat est surprenant, il faut le reconnaître.

 

L comme Lavoir

Tout près de Laburgade, le village d'Aujols attire l'attention lui aussi. Ici, la nappe phréatique apparaît sous forme d'une grande résurgence dont on a fait un immense lavoir.

P1140172

Les pierres à laver affleurent au centre du lac actuel (on les voit au centre de la photographie).

 

P1140176

 

Pour rappeler l'usage de ce lac, d'autres pierres à laver ont été construites tout autour, strictement sur le même modèle. Les femmes venaient laver leur linge ici, en le frottant sur le plan incliné des pierres. Voici, intégré dans la vie moderne, un joli rappel de ce qu'était le quotidien d'autrefois...

P1140173

"Le lavoir papillon doit son nom à la forme en « V » de la dalle calcaire devant laquelle s’agenouillait la lavandière pour battre son linge. Ce type de lavoir est une spécificité du causse de Limogne. A Aujols, chaque famille avait l’habitude d’utiliser la même pierre. On venait au lavoir une à quatre fois l’an, essentiellement pour le gros linge. Les draps préalablement bouillis dans une marmite garnie de cendres de bois pour être détachés étaient ensuite blanchis sur la pierre. Une fois lavé, le linge était étendu autour du lavoir ou dans le pré en dessous." (extrait d'un document édité par la communauté de communes de Lalbenque).

P1140180

Tout en haut du village, la très jolie église Jean-Baptiste, une église fortifiée dont le début de l'édification date du XIIème siècle, surprenante dans un paysage si isolé.

P1140181

On trouve juste à côté les restes de l'ancien château d'Aujols, qui appartenait aux Cardaillac, une puissante famille originaire des alentours de Figeac.

L comme Lavande

Voici la réapparition d'une culture totalement oubliée dans le Lot, alors qu'elle est si adaptée à ses sols calcaires et assoiffés. Ainsi à la ferme de Servat à Belmontet (05.65.30.90.17), un couple d'agriculteurs du Quercy blanc s'est spécialisé dans cette culture et a installé une distillerie.

Lavande

Photo trouvée sur internet

Je vous propose cette vidéo qui montre la distillation dans leur ferme. On peut aller visiter la ferme, voir l'alambic et acheter les produits à base de lavande. Hélas je n'ai pas trouvé de site internet c'est pourquoi je vous ai mis leur numéro de téléphone. 

L comme Lherm

Voici un village adorable, niché entre deux vallées, que l'on découvre au détour d'un virage.

P1140345

Les rues en pente abritent de très jolies maison. Avec un peu d'attention on reconnaît de nombreuses ouvertures d'échoppes, car Lherm était au Moyen-Age un centre très actif, autour du travail du fer dont je vous ai déjà parlé.

P1140335

Cette magnifique demeure a été parfaitement restaurée, avec sa tour qui indiquait la richesse du propriétaire de l'époque.

P1140341

L'arrondi de l'angle de la façade est une rareté dans notre département.

Grâce à cet abécédaire, nous avons fait de super sorties ...

 

P1140206

 

A la semaine prochaine pour la lettre M !