J comme Les Junies

Ce village étonnant est niché dans une minuscule vallée traversée par le ruisseau "la Masse". Aux Junies on peut encore voir un ancien monastère et son église abbatiale Saint-Pierre-ès-lien, qui datent du XIVème siècle et ont été classés monuments historiques. 

P1140259

On peut visiter les jardins du monastère et la salle capitulaire du couvent pour la somme modique de 2 €. L'ancien monastère a été racheté il y a une vingtaine d'années et les nouveaux propriétaires se battent pour restaurer (magnifiquement) les lieux. Ils accueillent souvent des concerts destinés à financer les travaux et vous reçoivent dans leur jardin avec une grande gentillesse.

P1140261

De son côté l'église est spectaculaire. Bâtie entre 1343 et 1355, elle contient un immense rétable en bois doré et une grande partie des murs et des voûtes du choeur sont peintes. 

P1140266

 

P1140272

 

C'est difficile à croire tant le village est petit mais c'était un centre important d'extraction et de traitement du minerai de fer. Une veine de ce minerai recouvre la largeur de la vallée, il a été exploité dans les petits villages des alentours, dans des mines à ciel ouvert ou des trous assez peu profonds. Dans les années 1440, il y avait 8 moulines dans cette toute petite vallée de la Masse. La terre du Lot contient beaucoup de fer, on trouve souvent sur le sol des petits bouts de minerais, et les bois de mon enfance sont plein de trous, traces d'anciennes exploitations !

"Une autre locaterie, celle-là de trois ans, fut consentie en juin 1496 par le seigneur et le prieur du monastère des Dominicains des Junies à un ferrier de Lherm qui prit la mouline des Junies contre un loyer de 160 quintaux de fer par an. Il reçut 30 quartes de froment et autant d'avoine à restituer en fin de bail".

forgeXVe

Photo de cette enluminure trouvée sur ce site

 

"Les moulines chômaient en été et connaissaient au cours des années de sécheresse de longues périodes d'inactivité. Dans des documents fiscaux comme les dénombrements, les seigneurs ne manquent pas d'insister sur le défaut d'eau qui paralysait ces petites usines". 

 

Je vous propose ci-dessus des extraits de ce document très complet à lire sur le sujet : il est passionnant et l'on y apprend toutes sortes de choses sur le matériel utilisé. J'ai été amusée en apprenant que l'on était déjà obligé de faire appel à "l'immigration" pour recruter des ferriers qui savaient extraire et traiter le fer. Ainsi près des Junies, 10 familles de Basques se sont installées ! Hélas le manque de combustible a limité l'exploitation de ce minerai. 

 

J comme Jus

Dans un département rural comme le nôtre, nous avons la chance de profiter de très bons produits avec la bonne conscience d'acheter "local". Deux producteurs sont à distinguer. Près de Montcuq, Jean-Luc Carrières, producteur de fruits, fabrique un jus de pommes fantastique, et plus récemment de raisin. Doux ou pétillant mais sans alcool, on peut les trouver sur cette boutique en ligne, mais aussi directement à la propriété "Les vergers de Montcuq", où la vente directe est ouverte le samedi. Nous sommes des adeptes de son pétillant de pommes !

Jus de pommes

Pour du jus de raisin bio, je vous recommande le "Domaine de l'Antenet" à Puy-l'Evêque : un jus délicieux, sucré mais surtout sans aucun additif ! Quand il a repris l'exploitation viticole familiale, Philippe Bessières a décidé de la convertir au bio. Il a commencé par produire son jus de raisin avant de passer au vin rouge et rosé. Des produits rares car très peu d'exploitations de vin de Cahors sont passées au bio.

J comme Jury

Composé d'un jury exclusivement féminin : "Les rosés au féminin" est passé cette année en Concours Officiel, pour sa 6ème édition. 

rosés au féminin

 Photo "Médialot"

Cette manifestation, qui se déroule dans la Cave Coopérative des Côtes d'Olt à Parnac, a réuni 84 dégustatrices. Douze cuvées ont été distinguées mais vous pouvez déguster la médaille d'Or des rosés secs, à essayer pour accompagner les plats d'été et d'automne : "Côté Rosé" de Pierre Pradel à Cailllac

Bonne semaine à tous, pensez à moi qui vais devoir trouver de l'inspiration avec la lettre  K ...