E comme écluse

Il y a bien longtemps, le Lot était navigable. Mais c'était une rivière impétueuse, très dangereuse à cause de ses tourbillons, et nombre de mariniers y ont perdu la vie. Le trafic par voie d'eau permettait  de transporter les tonneaux de vin de Cahors et de remonter les marchandises plus rares en provenance de Bordeaux, qui était alors un port ouvert sur les Amériques. On trouve le long du Lot de très beaux chemins de hâlage, qui sont aujourd'hui dédiés à la promenade. Mais au XIXème siècle, il a été décidé de construire des écluses pour améliorer la navigabilité.

P1130475

Ecluse de Cahors, au pied du Pont Valentré

Ainsi la rivière est parsemée de ces bâtiments plus ou moins harmonieux, qui n'ont finalement pas servi à grand-chose, l'arrivée du chemin de fer réduisant quasiment à néant cette voie de circulation commerciale.

Le lot a été déclassé comme rivière navigable en 1926, et de nombreuses usines hydro-électriques ont été construites sur les écluses. Pourtant, le Département et la Région ont commencé il y a déjà une vingtaine d'années à réhabiliter ces écluses. Le Lot est redevenu navigable, uniquement pour la plaisance, d'abord sur de petites portions, puis sur des trajets de plus en plus longs. Ainsi la rivière est à nouveau parcourue par des petits bateaux, et l'on retrouve peu à peu les jolis gestes d'ouverture et de fermeture des écluses...

 

P1130596

 

Ecluse de Grézels, Héloïse fait le zouzou...

 

Vous pouvez retrouver des photos de navigation sur le Lot en cliquant sur ce lien.

E comme écrevisse

Le Lot est traversé par quantité de ruisseaux, plus ou moins grands. Il y en a même un au fond de notre jardin. Et voici ce que l'on trouve dans l'herbe, le soir à la fraîche :

 

P1100993

 

 

P1100996

Quand mes filles étaient petites, on nous a invité à une pêche aux écrevisses. Cette pêche est extrèmement règlementée, elle n'a lieu qu'une seule journée par an ! Nous sommes allés près d'un tout petit ruisseau, à peine visible derrière les broussailles. La veille, le pêcheur avait installé une sorte de piège, un cage en grillage dans laquelle il avait placé un bout de mouton faisandé couvert de pastis (eh oui, vous le saurez, les écrevisses sont alcooliques...) J'étais franchement sceptique, car on ne voyait rien bouger dans l'eau. Et puis on les a vues sortir, elles étaient cachées sous les rebords de la berge ! On a trouvé ça fantastique, toute cette vie qu'on ignore en allant patauger... On a moins rigolé quand il a fallu les manger, il n'y a rien à faire, je les préfère vivantes que dans mon assiette.

E comme école

Bon, je ne pouvais pas faire cet article sans vous montrer l'école de mon enfance, à Puy-l'Evêque. Elle est à présent bien cachée derrière les arbres, mais on voit encore l'inscription "école de filles" sur le fronton.

 

P1130546

 

Heureusement quand j'étais élève l'école était déjà mixte, mais pourtant je suis allée à l'école "de filles" puis "de garçons" de mon village, puisqu'elles n'étaient pas au même endroit. Ce qui est amusant, c'est que j'ai moi-même enseigné trois ans dans cette école...

E comme Eglise

Le Lot comme tout le territoire foisonne d'églises. Je vous en montre une toute petite mais très ancienne : l'église de Martignac qui est classée aux monuments historiques.

 

P1130560

 

Elle date du XIIIème siècle. Son beau clocher a été modifié au XVIIème. Lors de restaurations, on a découvert à l'intérieur, sous le plâtre des peintures datant du XV ème siècle qui valent franchement le détour

 

Martignac peinture

 

(photo trouvée sur ce site ).

 A la semaine prochaine pour la suite de nos aventures en F !