B comme Le Boulve : voici notre tout petit village de 150 habitants, les murs sont en pierre blanche comme la terre. Sur la commune, la plus grande du canton, on trouve plusieurs éleveurs de vaches, de canards qui font leur foie gras,  un viticulteur et plusieurs agriculteurs. Etonnant, non, si on se compare avec la moyenne du pays ?

P1130435

Il n'y a pas de boulagerie ni de bureau de poste, l'école résiste pour très peu de temps encore au regroupement avec la petite ville d'à côté, qui se trouve tout de même à 15 km de là : super ! Les pitchounes vont découvrir les joies du bus même en hiver, les départs tôt et retours tard, et notre petit village va mourir un peu plus...

B comme Bonaguil :

Je règle tout de suite une querelle de chapelle : non, Bonaguil n'est pas en Lot-et-Garonne, quoi qu'en disent les géographes ! Bon, un peu de mauvaise foi ne nuit pas, la frontière entre les deux départements passe au pied du château...

Ce château fort trouve ses racines au XIII ème siècle, puis a pris sa forme actuelle au XV ème siècle grâce à son seigneur Bérenger de Roquefeuille.

Circuit-du-Cha-teau-de-Bonaguil

Pendant trente ans, celui-ci l'a transformé en une véritable place forte, poussé par une certaine mégalomanie, car il était persuadé que le roi de France allait l'attaquer ! A noter que ce magnifique château fort n'a jamais été assiégé ce qui lui a permis de garder toutes ses défenses intactes, sûrement car il ne défend aucune voie de passage ni lieu stratégique... Il est si bien conçu qu'il est encore étudié dans les écoles militaires.

272994_bonaguil

Toutes ses défenses sont conçues pour résister aux attaques des armes les plus modernes de l'époque. Son donjon en forme de proue de bateau épouse parfaitement l'éperon rocheux sur lequel le château est construit. Une visite passionnante à ne pas manquer.  (photos trouvées sur internet)

B comme bleu

Où que l'on regarde, les collines sont bleues. Je n'ai pas d'explication à ce phénomène, c'est peut-être être lié à la qualité de l'air ? J'ai déjà vu ce phénomène dans les Cévennes. Mais ici, les plus hautes collines avoisinent les 300 mètres...

P1130430

Je me rappelle avoir vu un jour le film "Lacombe Lucien", et m'être écriée : "C'est tourné dans le Lot !" rien qu'en observant cette couleur bleue du paysage, sans savoir que le réalisateur, Louis Malle, était en effet Lotois...

B comme Bélaye

Voici un autre tout petit village de la Basse-Vallée du Lot (et vous remarquerez la brume étrange qui apparaît sur toutes les photos... Non, je n'étais pas en mode flou !)

P1130433

Il est planté tout en haut d'une colline, presque fantomatique. Une seule rue ! Mais voici le panorama que l'on a d'en haut...

P1130376

B comme bourrée

Cette danse traditionnelle est présente dans de nombreuses régions occitanes, en particulier en Auvergne. Mais nous avons nos propres morceaux parfaitement quercinois, collectés auprès des anciens. Cette danse très spectaculaire se pratique généralement à quatre. A l'époque, seuls les hommes la dansaient et en faisaient une espèce de parodie de mâles, s'affrontant de manière ludique en montrant leur agilité, comme le font aujourd'hui les danseurs de hip-hop... 

"La Talvera", deux bourrées à écouter et à voir : ce n'est pas un groupe du Lot mais du Tarn, très connu dans le milieu traditionnel. Excellents !

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, la musique traditionnelle est très loin d'être oubliée. Dans le Lot elle est portée par l'Association des Musiques Traditionnelles Populaires du Quercy (AMTPQ, cliquez sur le lien pour voir leur site) et de très nombreux jeunes pratiquent avec bonheur cette musique et ces danses. Pour la petite histoire, je suis la rédactrice du bulletin trimestriel de cette association...

A la semaine prochaine pour la suite de nos aventures lotoises !