J'ai enfin fini ma chemise, la voilà sur moi :

                                                            P1100402

J'en suis très fière, parce que depuis que je couds – depuis mes 14 ans, et non, je ne vous dirai pas de quand ça date exactement, disons une trentaine d'années ? J'ai toujours évité de faire les petites choses complexes : fermetures éclair, boutonnières, cols, etc…, en laissant ma mère faire ça pour moi.

Pour de multiples raisons ce n'est plus possible aujourd'hui, et livrée à moi-même il me restait deux choix : abandonner la couture, ou… apprendre. Comme je ne suis pas la moitié d'une lâche, je m'y suis collée avec sérieux, même si ça m'a pris du temps, non de réalisation, mais d'encouragements personnels : "Je suis le coach de moi-même". Ok, il était temps vous direz, certaines ont dû découvrir ça avant moi, mais tant pis, j'assume. C'est une chemise cintrée, avec des pinces taille et poitrine sur le devant, des pinces taille dans le dos. Elle est assez courte pour être à la mode.

P1100365

Alors voilà, avec cette chemise, j'ai réalisé enfin mon premier ouvrage complexe de bout en bout : le tracé du patron, que je vous avais montré dans mon dernier article.

Puis le montage du col : merci au petit dossier technique trouvé à la fin du livre d'Ivanne Soufflet "Grains de couture : hommes et femmes". Avec ça, j'ai tout monté en un rien de temps.

Puis enfin les poignets, avec la technique de la patte renforcée, et même si ce n'est pas orthodoxe, c'était facile et le rendu est très propre.

P1100371

Puis je me suis lancée dans les boutonnières, la peur au ventre à l'idée de gâcher tout mon ouvrage. Je me suis d'abord entraînée sur un échantillon, et là, surprise totale : ma machine est géniale, elle fait tout toute seule, il suffit de placer le tissu à l'endroit souhaité et elle coud la boutonnière en une seule fois. J'avais gardé le souvenir épouvantable des boutonnières machines en 4 temps, et là… Une fois tracées sur la patte de boutonnage, entre les boutonnières et les boutons, j'ai tout fait en une demi-heure ! Wahhh … vraiment ça valait la peine d'en faire tout un plat….

P1100368

Je suis satisfaite des finitions : tout est surpiqué et bien propre. Les poignets, les boutonnières et les boutons. J'ai choisi des boutons translucides couleur parme pour s'harmoniser délicatement avec le tissu sans faire trop classique.

 Quelques photos de l'ensemble sur toutes ses faces…

P1100408

P1100414

P1100415

Et qui c'est maintenant qui va en faire plein d'autres ? En tout cas, cette chemise est unique, c'est la mienne, elle est à moi, c'est moi qui l'ai faite, et vous n'en trouverez pas une autre comme ça. Et na !