Vous vous rappelez peut-être ce joli pull irlandais commencé il ya bien longtemps... Il m'en a causé des soucis, celui-ci. Alors, il est temps de l'admirer !

P1100126

Après avoir tricoté vite fait les manches, je me croyais tirée d'affaire, du style : bon, allez, tu sais faire les points compliqués, ça va aller tout seul.

P1080864

 

Pull 001

D'abord, j'ai commencé par zoner plusieurs semaines sur canapé (sans diamants mais avec chats, pour les cinéphiles), avec diverses douleurs, dont certaines aux mains, ce qui a bien compliqué le truc.

Ensuite, j'ai fini le devant. Chouette ! Là, j'ai eu un méchant doute, parce que ce devant avait l'air immense. J'ai mesuré, enfilé d'autres pulls maison, pris conseil... et j'ai tout défait pour reprendre aux diminutions d'emmanchures, au moins 15 cm plus bas. 

Et j'ai attaqué le dos. No problem (sauf que c'était loooonnng...), mais arrivée au niveau de l'encolure, re-doute : c'est pas possible, maintenant il a l'air tout rikiki ! Je remesure, ben ouais... Comment j'ai fait mon compte ?

P1100142

Me voilà donc à re- re- défaire, reprendre au niveau des emmanchures, et enfin finir le dos. Puis idem pour le devant ! Je l'aurai mérité ce pull-là !

Je passe rapidement sur le fait que, quand on regarde une série policière palpitante à la télé en faisant des diminutions, on se mélange dans ses comptes, et qu'il m'a fallu à nouveau re- re- re- défaire l'encolure parce que j'avais pas été fichue de bien la commencer au milieu... Là, j'en suis à placer le col, après avoir monté le tout.

P1100143

Et maintenant, trop grand, trop petit, ou quoi que ce soit d'autre, croyez-moi, ce pull est PARFAIT !

P1100128

Je ne peux tout de même pas finir un article aussi pathétique sans noter la cruauté de la chair de ma chair, ma fifille, éclatant de rire quand je lui ai annoncé la fin de l'ouvrage : "Super, tu vas enfin pouvoir le porter cet été !" Et mon époux qui ajoute, en plus sans rire, lui : "Mais il y a quand même des soirées fraîches, en été !"

P1100137

Trahie par les siens, en plus... Puisque c'est comme ça, je boude !

P1100099

Un petit mot à mes lecteurs/lectrices : si vous voulez recevoir régulièrement des nouvelles de ce blog, abonnez-vous à la Newsletter (colonne de droite), vous recevrez juste un mail quand un nouvel article paraîtra. Et puis surtout, laissez moi des commentaires ( cliquez sous l'article), afin que je sache qui me lit et si ça vous plait !